« Grosse & Dépressive », un webzine au titre malaisant

GetD 1

GetD 2

GetD 3

J’ai décidé de créer un Storify car on me demande régulièrement sur Twitter quel est le problème avec le webzine « Grosse&Dépressive », et au lieu d’aller pêcher des tweets à chaque fois pour expliquer, j’ai tout regroupé ici. Je tiens à préciser que je n’ai rien contre ces jeunes filles personnellement, je suis même complètement disponible pour discuter avec elles, et j’espère que toute cette histoire ira vers le mieux, autant pour elles que pour nous. 

Pour des raisons techniques, je ne peux pas afficher le storify ici (MERCI WORDPRESS, HEIN), je trouverai une autre solution, mais en attendant, voici le lien :

CLIQUEZ SUR L’IMAGE

GetD 3

MISE A JOUR (31/05) : réponse de Grosse&Dépressive sur leur compte instagram (voir dans le storify)

MISE A JOUR 01/06 : Les étudiantes ont mis en ligne leur édito (lien dans le storify)

MISE A JOUR (02/06) : J’ai créé une pétition & une page FB qui centralise toutes les infos et actions pour un changement de la part de G&D.

MISE A JOUR

Suite et fin du storify : site au point mort, plus de twitter, et en bonus, la vidéo de l’interview sur MadmoiZelle qui a tout déclenché.

Merci à toutes les personnes qui ont aidé de près ou de loin, qui ont signé la pétition et qui se sont indignées tout du long.

200

Publicités

22 réflexions sur “« Grosse & Dépressive », un webzine au titre malaisant

  1. Hello Miss !
    Je viens de prendre connaissance de ton article et donc de son contenu. Par curiosité, j’ai voulu aller voir le twitter de ce webzine, bien que le contenu m’ait choqué au plus haut point. Lorsque j’ai voulu le signaler pour propos offensant, il s’avère que Twitter ne propose pas cette option. Si j’en suis arrivée à cette extrémité, c’est que j’ai bien vu que les commentaires ne menaient à rien et que ces jeunes filles supprimaient ce qui pouvait leur porter préjudice. La dernière chose qu’il reste à faire, vu qu’elles bénéficient du soutient inconditionnel de leurs enseignants, c’est de les « bannir » des réseaux sociaux.

    Dans tous les cas, je te souhaite bon courage et à bientôt ! 🙂

    J'aime

    1. Bonjour, j’essaie actuellement de changer le cap du webzine car le groupe n’arrive pas à se décider. J’ai l’espoir qu’elle se relèveront de cet échec et qu’elles me rejoindront… N’oubliez pas que vous n’êtes pas les seules à avoir souffert…
      Merci de votre compréhension.

      J'aime

  2. Je suis contente de lire ce résumé!
    Moi aussi j’avais été profondément choquée par cette vidéo et je n’avais pas non plus eu le courage / l’envie / la force de la regarder jusqu’au bout! Etant aussi en dépression et souffrant de TCA graves… ça m’avait donné envie de pleurer… j’aimerai que ce genre de personnes (les 3 filles de Grosse et Dépressive) doivent vivre ne serait-ce qu’une journée dans ma peau,…. ça leur passerait l’envie de faire du LOL à ce propos!
    Quoiqu’il en soit…. c’est vrai qu’un petit blocage temporaire des réseaux sociaux pourrait leur remettre les idées en place!
    Merci pour cette note et pour ton acharnement!!
    Bisous

    J'aime

    1. Bonjour,
      Je vous prie d’accepter mes excuses concernant ce que vous avez ressenti suite à la vidéo ou aux propos du webzine. J’aimerais cependant que vous ne vous hâtiez pas dans vos déductions car la dépression, certaines d’entre nous l’ont connue et n’ont aucune envie d’y retomber profondément.

      J'aime

  3. Ah bah ca fait plaisir ton article !
    J’avais aussi été génée quand j’ai vue le truc sur madz, mais j’avais rien osé dire. Comme quoi j’aurais du aussi en faite, ma gène était pas illégitime.
    Bon sinon je me suis forcée à lire quelque uns de leurs articles … c’est naze. Y a pas de fond. Du pseudo « humour » qui peine à me dérider. Nan mais vraiment c’est juste .. plat et bof. Je pense pas qu’elles comprendront vu leur contenue. Bon voilà bonne continuation à toi !

    J'aime

  4. Bonjour,
    Je me suis beaucoup intéressée à ce webzine, tous les commentaires laissés sur mademoiselle… etc et à qui sont ces jeunes filles. Je comprends vraiment toutes les personnes qui ont été blessées et déçues car elles se sentaient insultées et moquées. Combien de fois internet nous a fait nous sentir mal ?
    Et puis j’ai pensé « c’est exactement ce que doivent ressentir les filles du webzine ». Le problème est que vous ne vous sentez pas écoutées. Je pense qu’elles essayent, mais à mon avis elles ont été submergées par les commentaires négatifs, et pour en avoir lu beaucoup, ils écrasent les commentaires constructifs qui pourraient leur servir. Elles aussi doivent se sentir agressées et donc ne pas vouloir répondre.
    L’idéal serait de reprendre le dialogue de manière pacifique, expliquer qu’il y a des erreurs de chaque côté parce que la rancoeur grandit des deux côtés, et de ne pas oublier que lire quelque chose en ligne déforme souvent les propos.
    Je voulais juste m’exprimer car j’ai beaucoup de peine et pour les filles qui ont en marre de se faire insulter en ligne, et pour l’équipe du webzine qui voulait juste rendre un devoir à leur prof sans autre conséquence.
    J’espère que tout ira pour le mieux.

    J'aime

    1. On a essayé plusieurs fois le dialogue, on nous a répondu qu’on prenait trop cette histoire à coeur et depuis silence radio.
      Quand on dit des choses offensantes quelque part ET qu’on ne s’excuse PAS, je suis désolée, mais il y a un problème. Comme je le dis en début d’article, je suis la première à vouloir en discuter avec elles mais je n’ai aucun retour.
      Il ne faut pas tout mélanger, ce sont elles qui sont à l’origine du projet qui a insulté beaucoup d’entre nous, et qui restent sur leur position en restant dans un silence de marbre, en supprimant nos commentaires. Au bout d’un moment, il faut assumer ses erreurs et s’excuser.
      C’est ce qui s’est passé personnellement pour mon article sur l’asexualité. Je me suis trompée à un moment lors du passage sur le pan/biromantisme (que j’avais mélangé avec les non-binaires). On m’a signalé mon erreur, je l’ai corrigé, me suis excusée et ai même demandé l’avis des concerné-es pour être sûre que ma correction était exacte.
      Quand on veut vraiment se corriger, on le fait.

      J'aime

    2. Bonjour, merci pour votre commentaire qui réchauffe un peu le coeur parmi de nombreux autres commentaires par forcément commodes !
      Pour Belinda-Georges, le dialogue a repris sur le webzine lui-même, même si seulement une personne du groupe répond et tente de sauver les restes d’un projet qui, ma foi, n’avait pas le but de blesser qui que ce soit sauf les normes d’une société que nous voulions remettre en question.

      J'aime

  5. Merci infiniment pour tout le travail que tu as fourni : j’ai lu tout le storify et je suis ébahie par ta ténacité. Tout cela ne fait que confirmer ce que je pense depuis le fameux article sur Madz : c’est un coup de com’ fait des personnes qui ne savent pas de quoi elles parlent, n’ont aucune envie de le savoir et restent cloîtrées dans leur vision validiste, psychophobe et grossophobe. Je préfère nettement ôfémininpointconne qui est bien moins lisse.
    Enfin bref, ces filles ont le soutien de leurs profs, elles semblent persuadées d’être dans le vrai et se privent pas de mépriser celleux qui ne sont pas d’accord avec elles. Une attitude super constructive.
    Encore merci et bravo pour toute ta patience et ta pédagogie, je n’en aurais jamais eu le courage…

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, je vous invite à lire les commentaires postés sur le webzine à des réactions qui semblent similaires à la vôtre.
      Et non, ce n’est pas un coup de com’ comme vous sembler le penser très fort.
      De deux, si certaines ont peut-être baissé les bras, d’autres continuent à vouloir avancer, quitte à être seules (voire seule) et veulent essayer de réparer les blessures même si pour cela il faut fermer le site ou en créer un nouveau.
      De trois, je ne me reconnais pas dans les attributs que vous nommez : validisme, psychophobisme et grossophobisme. Et je ne pense pas que les autres membres du groupe aussi. On peut faire des erreurs, c’est à la portée de tous et ce n’est pas pour autant qu’on appartient à une case pour le restant de nos jours. On dirait qu’on est marqué au fer rouge…
      Et enfin, nous ne méprisons personne mais tentons de nous reconstruire (car après tout, n’oublions pas que nous sommes aussi des êtres humains et que nous ressentons), nous sommes perplexes et pas en accord les unes avec les autres sur ce que nous devons ou voulons faire. Je vous prie d’accepter mes excuses si je vous ai méprisé sous le pseudo « amantys » et je pense que les autres membres du groupe feraient de même si elles s’en sentaient prêtes.

      J'aime

  6. J’avais été choquée aussi par le nom du webzine et la vidéo Madz quand elle est sortie mais j’ignorais que ça avait été le cas d’autant de gens et que ça avait créé toute cette histoire.
    Merci pour le storify du coup, qui me permet de rattraper mon retard. 🙂
    Pis tant qu’à faire j’ai été voir leur site aussi, j’en avais vraiment aucune envie après l’interview mais là j’étais curieuse, et woaaah ! Mais c’est vrai, ça n’a tellement rien à voir avec les autres mag féminins…

    J'aime

    1. Voilà exactement pourquoi j’ai créé le storify au début, pour montrer qu’on n’était pas qu’une poignée à être mécontente. Merci de ton soutien !

      J'aime

  7. Bonjour,
    Le problème, c’est que cette histoire prend trop d’ampleur et plus le temps passe, moins on sait comment gérer ce qu’on a créé. Je pense qu’on est complètement dépassées mais qu’on essaie quand même de s’en sortir et d’avancer, du moins c’est ce que je compte faire et la force que je voudrais donner à mes camarades qui l’ont perdue…

    J'aime

  8. Bonjour,
    je prends connaissance de tous ces échanges, et je ne comprends pas pourquoi personne ne répond à Amantys, qui semble avoir avec beaucoup de sincérité essayé d’expliquer sa position. Pourquoi aucune d’entre vous, qui êtes si en colère ne répond à ses remarque qui ne sont ni agressives, ni surtout simpliste ???
    Pour moi, cela signifie juste que vous faites ce que vous les accusez de faire : se cacher derrière leur pseudo !!!

    J'aime

    1. Bonjour, l’histoire date d’il y an environ un an, je n’ai plus les détails en tête, mais ce dont je suis sûre, c’est que tout est expliqué dans le Storify. De plus, les étudiantes ont tout effacé et retiré (site, facebook, twitter). Il y a eu diverses conversations directes avec elles (ou du moins une partie, et peut-être qu’Amantys en faisait partie), et j’ai été personnellement pris beaucoup de temps et d’énergie afin d’aboutir sur un résultat bénéfique autant pour elles que pour nous, les personnes qui avons été blessées par ce projet. De plus, si je me rappelle bien, Amantys était la personne qui gérait les commentaires sur leur site internet, se permettant de répondre avec une condescendance désobligeante (selon les souvenirs, je crois qu’on en voit certains dans le storify, à vérifier), donc à un moment donné, une fois que la discussion a été engagée plusieurs fois, sans succès, et que cette personne nous parle d’une façon condescendante, forcément, au bout d’un moment, nous sommes humains, on lâche prise.
      Bref, revenir là-dessus un an après, sans le contexte, forcément, c’est compliqué. Et je n’ai pas forcément envie de me replonger dedans.
      Ah, et dernière chose, je ne leur ai jamais reproché de se « cacher derrière un pseudo » … ça aurait été un peu hypocrite de ma part. Bref, bonne journée.

      J'aime

Laisser un commentaire (et voir ceux qui ont déjà écrit)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s